Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Permanence :
3, boulevard Maréchal Joffre
38 000 Grenoble
tél : 04 76 46 18 27
fax : 04 76 87 67 26
Contact

Richard Cazenave

Membre honoraire du Parlement

lundi 27 mars 2006

Général

Visite de Michèle Alliot-Marie à Grenoble

Répondant à mon invitation, Michèle Alliot-Marie, Ministre de la Défense, a passé la journée du vendredi 24 mars à Grenoble. Sa visite a commencé le matin par le Centre de Recherche et de Santé des Armées (CRSSA) où le Médecin Général Martet nous a présenté les travaux de recherche militaire.

Lire la suite

vendredi 17 mars 2006

Général

Le CPE contre l'immobilisme

Les arguments avancés par ceux qui appellent au retrait du CPE sont infondés. J'entends toujours beaucoup de contre-vérités auxquelles j'ai déjà répondu sur ce site.

Je tiens néanmoins à le réaffirmer aujourd'hui : les garanties qu'apporte le CPE en terme de formation, de rémunération, d'indemnisation du chômage, mais aussi d'accès au logement et au crédit bancaire, sont réelles et indéniables. Aucun stage, ni aucun CDD n'apporte aujourd'hui de telles garanties.

Il s'agit donc bien de faire reculer une précarité existante et à laquelle, je le répète, nous ne répondrons pas par l'immobilisme.

N'oublions pas la crise dans les banlieues de l'automne dernier. Les jeunes des cités n'ont pas peur du CPE et voient dans ce contrat une opportunité et un levier supplémentaire pour lutter contre le chômage des jeunes qui les touche, eux, plus durement que les autres.

Les lycéens et les étudiants qui manifestent doivent prendre conscience que ce contrat est une chance pour tous ceux qui ont le plus de difficultés pour rentrer sur le marché de l’emploi, ceux qui enchaînent stages, intérim et CDD, qui n'ont aucune formation, et qui restent en marge de l’emploi pendant des années.

En outre, le blocage des universités est une forme de contestation stérile, qui consiste à prendre en otage des jeunes qui jouent leur avenir sur les bancs de la fac. De plus, et c'est plus grave, ce blocage pénalise fortement les étudiants boursiers qui, s'ils ne réussisent pas leurs examens faute d'avoir suivi tous les cours nécessaires, risquent de perdre leurs bourses.

Rappelons les chiffres : le taux de chômage des jeunes est de 20% pour les moins de 25 ans et de 40% pour les non-qualifiés.

On ne répondra pas à ce fléau par l'immobilisme et le blocage.

jeudi 19 janvier 2006

Général

Richard Cazenave a reçu une E-Toile d'Or à Autrans

E-toile d'Or

Dans le cadre des Voeux de l'Internet 2006 à Autrans, lors des 10e Rencontres d'Autrans, ont été attribuées vendredi 13 janvier des E-Toiles d'Or qui récompensent 5 personnalités oeuvrant pour la promotion de l'art, de la culture, des lettres, de l'enseignement, de l'économie et de la politique liées aux technologies de l'information et de la communication.

Le prix politique a été décerné à Richard Cazenave pour son engagement et sa contribution aux débats sur le projet de loi Droit d'Auteur Droits Voisins dans la Société de l'Information (DADVSI)

mercredi 04 janvier 2006

Général

Situation dans les centres de détention : la réaction et les précisions de Richard Cazenave

Richard Cazenave ne déférera pas à la convocation des associations pour visiter les établissements pénitentiaires de l'agglomération grenobloise. Il usera de son droit de visite de Parlementaire au moment qu'il jugera opportun.

Pour autant, il souhaite vous transmettre ces informations afin que personne ne se méprenne sur la réalité de la situation actuelle et sache bien que depuis 2002 la majorité actuelle en a pris pleinement conscience et s'est attachée à prendre les mesures nécessaires.

Le Plan Perben de 2002 prévoit la rénovation du quart du parc pénitentiaire et la création de 13 200 places supplémentaires dont les effets ne vont commencer à se faire sentir, pour des raisons évidentes qu'à partir de 2006-2007. Il fait suite au Plan Méhaignerie de 1995, interrompu par Madame Guigou, alors Ministre de la Justice, et il vient donc seulement de s'achever. Il est le plus important depuis le Plan Chalandon de 1987.

Lire la suite

dimanche 01 janvier 2006

Général

Tous mes voeux pour 2006 !

Chers Amis,

C'est tout d'abord en pensant à chacune et chacun d'entre vous que je formule mes voeux de bonne et heureuse année. Que 2006 vous apporte, ainsi qu'à tous ceux qui vous sont chers, bonheur, santé, sérénité et réussite.

Pour Grenoble, mes inquiétudes persistent sur les dossiers mal traités que sont les déplacements, le logement ou les finances locales. En renforçant mes visites dans les quartiers de Grenoble, j'ai eu le déplaisir de constater à quel point notre ville est sale, négligée et asphyxiée par une circulation désorganisée et bien trop dense. Mais je ne pense pas que ces constats soient autant de fatalités, et je sais au contraire qu'il existe des alternatives à ces problèmes criants.

Pour notre pays, je persiste dans mon engagement : c'est sur le front de l'emploi, et en restant intransigeant sur les valeurs républicaines que nous progresserons. Le chômage recule, et j'espère de tout coeur que les efforts engagés dans ce sens profiteront à tous, et notamment aux jeunes, qui sont les plus durement touchés, et dont le dynamisme et la volonté doivent continuer à motiver nos efforts de progrès et de solidarité.

À tous, bonne et heureuse année 2006 !

lundi 07 novembre 2005

Général

Violences urbaines : appel à la responsabilité

Alors que les violences se propagent à Grenoble, je rends hommage au travail difficile et ingrat que font aujourd'hui les forces de l'ordre et les pompiers.

Sur le fond, il doit être clair pour chacun que force doit rester à la loi et à l'ordre public.

Les casseurs doivent comprendre qu'ils s'attaquent d'abord à leurs familles, à leurs amis, à leurs voisins, et aux moyens que la société met à leur disposition pour améliorer leur quotidien. Et chacun doit comprendre qu'il s'agit là d'une infime minorité violente, qui n'est pas représentative de la population des quartiers dont elle est issue.

À côté de ceux-là, combien d'autres exemples avons-nous d'intégration professionnelle et de réussite sociale qui doivent être davantage valorisés ? Comme il doit être rappelé que des efforts immenses ont été accomplis depuis des années, et plus encore depuis deux ans avec Jean-Louis Borloo, qui consacre une énergie et des moyens sans précédent à cette mission.

La minorité de voyous qui brûle les voitures et les écoles doit prendre conscience que dans le même temps, c'est un peu de leurs chances et de leur avenir qui se consume ainsi.

Au bout du compte, ce sont les plus faibles qui payent le plus lourd tribut.

J'appelle donc au calme et à la raison, que chacun prenne conscience de ses responsabilités et de la portée de ses actes. Je le répète : dans l'intérêt de tous, force doit rester à la loi.

jeudi 27 octobre 2005

Général

Ambiance chaleureuse place Beauvau mardi soir

Nicolas Sarkozy a réuni des parlementaires au Ministère de l'Intérieur.

Pas de petites phrases assassines sur tel ou tel, le souci au contraire d'assurer les "complémentarités", d'élargir le spectre politique de l'UMP, le ton était détendu, sans perdre l'humour et la précision du verbe.

Autre point positif : la culture de débat qui s'installe à l'UMP.

Personnellement, je ne suis pas d'accord avec le vote des étrangers. Notre tradition est celle de l'acquisition de la nationalité française, laquelle est la condition de la citoyenneté et du vote.

Mais pour autant j'apprécie que Nicolas Sarkozy provoque de tels débats.

vendredi 30 septembre 2005

Général

HEWLETT-PACKARD : bilan au 30 septembre 2005

Avant même l'annonce du plan, j'ai alerté le Premier Ministre et l'opinion publique sur ce qui se préparait.

J'ai participé à la manifestation organisée le 16 septembre par l'intersyndicale de HP.

J'ai reçu ce même jour à ma permanence les représentants de l'intersyndicale et nous sommes convenus de la stratégie suivante :

  • ne pas entrer dans la discussion du plan social
  • obtenir de revoir à la baisse le périmètre de licenciement (10% oui, 25% non)
  • obtenir que Gérard LARCHER, qui coordonne l'action du gouvernement sur cette question, reçoivent personnellement les syndicats
  • monter un dossier, concerté avec les pouvoirs publics nationaux et locaux, les dirigeants et le personnel de HP, basé sur la compétitivité du site grenoblois (et français) et les activités innovantes qu'HP pourrait développer dans un projet industriel.


J'ai dénoncé la démarche trop solitaire et trop aventureuse de Michel DESTOT à Palo Alto. Je redis ici mon souci que personne ne joue pour des raisons politiciennes avec l'avenir de HP.

J'ai revu Gérard LARCHER (avec Jean-Louis BORLOO et Francis LOOS) à Evian le lundi 19 septembre en compagnie de mes collègues députés UMP de l'Isère. Nous sommes tombés d'accord sur une stratégie :

  • revoir le périmètre avant tout
  • redynamiser HP sur des projets innovants
  • entrer, ensuite seulement, dans la discussion des modalités du plan social


Gérard LARCHER a confimé cette stratégie lors de la réunion avec l'ensemble des parlementaires de l'Isère le mardi 20 septembre.

  • Il a reçu, comme promis, personnellement, les syndicats de HP le mercredi 21 septembre.
  • Il a rencontré, comme promis, le PDG Europe du groupe HP, Francesco SERAFINI le lundi 26 septembre.
  • La rediscussion à la baisse du plan social, la redynamisation de HP sur des activités innovantes ont été actés.


Le Ministre Gérard LARCHER m'a tenu informé de la réunion d'aujourd'hui, 30 septembre, et des conseils qu'il a pu donner à cette occasion : d'éviter la surenchère médiatique et politique et de privilégier les discussions avec la direction d'HP pour matérialiser les orientations données au Ministre par Francesco SERAFINI.
Il continue de donner la priorité à la présentation par HP d'un projet industriel, avant toute discussion sur les effectifs.

mercredi 28 septembre 2005

Général

HP : un espoir à concrétiser après la rencontre entre le Ministre, Gérard LARCHER, et le PDG de HP Europe, Francesco SERAFINI

"Le nombre de 1240 suppression des postes n'a pas un caractère définitif, il pourra donc être revu à la baisse." Une (relativement) bonne nouvelle.

Mais il faut désormais nourrir cela de propositions concrètes, notamment d'un projet industriel qui développerait les activités innovantes de HP en France et investirait dans le cadre des pôles de compétitivité.

D'où mon souhait depuis le début qu'une mission soit confiée à Clara GAYMARD (AFII – Agence Française des Investissements Internationaux) pour réunir toutes les forces vives des collectivités publiques, nationales et locales, dans une démarche concertée et autour d'un dossier concret.

A nous de rebondir ensemble !

vendredi 16 septembre 2005

Général

Hewlett Packard : l'urgence de comprendre et d'agir

Un quart des effectifs de HP vont disparaître en France au profit d'investissements en Asie.

En août, les investisseurs de ce géant de l'informatique saluaient de meilleurs résultats que dans les prévisions. En septembre, la nouvelle de 6000 suppressions de postes, dont 60% en Europe, tombe comme un couperet.

Il est urgent d'en comprendre les raisons, alors que le numéro deux mondial de l'informatique est une entreprise bien portante, qui a dépassé les 3 milliards de dollars de bénéfices l'année dernière.

J'ai reçu cet après-midi les représentants des cinq syndicats de Hewlett Packard, avec qui nous avons tenté de mener une réflexion constructive pour mieux comprendre ce plan de restructuration.

Nous sommes arrivés à la conclusion qu'il fallait réaliser une nouvelle étude de l'attractivité du site grenoblois. Car si certaines entreprises étrangères récemment installées à Grenoble sont arrivées à la conclusion que notre site est bel et bien attractif, d'où viennent les arguments qui justifient de telles suppressions d'effectifs (10% au plan mondial contre 25% à Grenoble) ?

Je verrai lundi à Evian, lors des Journées parlementaires des groupes UMP, le ministre Gérard LARCHER à qui je demanderai personnellement de recevoir les représentants des salariés de HP.

La France en général, et Grenoble en particulier, semblent payer dans cette affaire le plus lourd tribut en comparaison des autres sites, alors que le personnel grenoblois est aussi qualifié que motivé.

Il y a là, à l'évidence, un large champ pour la réflexion et l'action locale et nationale.

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 >